STEVE ROY

Lors d’une intervention récente en chambre, la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, dresse un bilan sherbrookois très décevant des trois années passées au pouvoir de la CAQ.

«Ce que je constate, c’est une augmentation importante de la détresse auprès de plusieurs segments de la population, autant les aînés que les jeunes, les étudiants, les familles, les travailleurs du secteur public. Je vois une dégradation de notre filet social : nos organismes communautaires qui doivent interrompre des secteurs [alors que] certains sont même à risque de fermeture totale. On a la crise du logement qui ne fait que s’accentuer au cours des dernières années. [Sans oublier] la crise dans le réseau des CPE…».

La députée solidaire déplore aussi le silence des députés caquistes de la région:

«Ce que je constate c’est que les députés de la CAQ n’ont, semble-t-il, pas le pouvoir de s’exprimer dans leur région […]. C’est préoccupant pour moi que nos députés locaux ne soient pas présents pour répondre aux questions des citoyens et questions des médias sur les enjeux locaux. […] Ils ont un travail à faire eux aussi et, malheureusement, j’ai l’impression qu’ils ne font que répéter ce qu’on leur dit de dire. C’est très dérangeant».

Pour voir l’intervention en chambre : https://fb.watch/915jUBFbYK/

Pour écouter l’entrevue complète: https://www.fm1077.ca/audio/436181/chrsitine-labrie-denonce-le-silence-des-deputes-caquistes-estriens

Laisser un commentaire