GENEVIÈVE LAJOIE

«Le ministre Jean-François Roberge demande aux centres de services scolaires de recourir au privé s’ils sont incapables d’offrir les services d’orthophonistes, de psychoéducateurs ou de psychologues aux enfants de la maternelle ayant des vulnérabilités.

[…]

Cette intervention auprès du réseau n’est pas étrangère au cas de la petite Anaïs Bouchard Poulin, une enfant de maternelle 4 ans aux prises avec un trouble du langage. N’ayant pas obtenu de services du réseau public, les parents, qui ont témoigné de leur histoire sur le site de dénonciation de la députée solidaire Christine Labrie, ont dû se tourner vers le privé pour aider leur fillette».

Pour lire l’article complet: https://www.journaldemontreal.com/2021/10/05/les-ecoles-peuvent-recourir-au-prive

Laisser un commentaire