GENEVIÈVE LAJOIE

Alors que le manque de personnel dans le réseau des garderies et CPE est déjà criant, un sondage révèle qu’une éducatrice sur deux songe à quitter la profession au cours des trois prochaines années. Face à cette révélation, le ministre de la Famille se dit inquiet, mais rappelle que des négociations vont se mettre en branle et que des hausses salariales seront accordées aux éducatrices.

Le ministre Lacombe se fait toutefois pointer du doigt par l’opposition qui l’accuse de minimiser la crise présente. La députée de Sherbrooke Christine Labrie déplore de son côté «l’inaction de la CAQ dans ce dossier après son arrivée au pouvoir. Selon elle, c’était pourtant une catastrophe annoncée».

«Le ministre de la Famille peut bien se pavaner avec son nouvel engagement de créer 22 000 places, pour lesquelles il ne donne d’ailleurs aucun échéancier, mais la réalité c’est que le premier geste à poser pour offrir des places, c’est d’augmenter substantiellement le salaire des éducatrices», fait valoir la députée solidaire de Sherbrooke.

Pour lire l’article complet: https://www.journaldequebec.com/2021/06/01/educatrices-en-garderies-et-cpe-le-ministre-lacombe-inquiet-de-la-vague-de-departs-apprehendee

Laisser un commentaire