CORALIE BEAUMONT

Suite à l’annonce d’un investissement de 64 millions de dollars pour répondre au manque de main-d’œuvre dans le secteur des  services de garde éducatifs à l’enfance, la députée de Sherbrooke Christine Labrie salue certaines propositions tout en rappelant qu’il ne s’agit que «d’une moitié de plan».

 « C’est comme si on bonifie les conditions d’études pour devenir éducatrice, mais on ne bonifie pas les conditions au terme de la formation, donc ça va être difficile de recruter dans ces conditions-là », dit la député de Sherbrooke.

Pour lire l’article complet: https://www.latribune.ca/actualites/-un-quart-de-plan–2eb8ca9a21f43a2ee8d625683843433c

Laisser un commentaire