HUGO PILON LAROSE ET KATIA GAGNON

De leur côté, les partis de l’opposition ont dénoncé mardi l’utilisation d’agences de placement dans le réseau de la DPJ. La députée de Québec solidaire Christine Labrie a affirmé qu’elle avait été « scandalisée » en lisant La Presse.

« C’est fondamental que les intervenantes qui ont entre leurs mains les dossiers puissent établir un lien de confiance durable avec les familles. D’avoir recours à des agences de placement, c’est le contraire de ce qu’on devrait être en train de faire. »

Pour consulter l’article complet : https://www.lapresse.ca/actualites/2021-03-31/exode-a-la-dpj/quebec-evoque-des-primes-pour-les-intervenants.php.

Laisser un commentaire