THOMAS DESHAIES

La députée de Sherbrooke, Christine Labrie, s’interroge elle aussi sur l’impact réel de la tutelle. Elle affirme qu’à sa connaissance, aucune solution durable n’a été mise en place pour s’assurer que chaque membre de l’équipe de protection de la jeunesse va avoir une charge de dossier raisonnable pour permettre de faire un suivi adéquat. Je me demande si cela a vraiment donné quelque chose qu’il y ait une tutelle, affirme-t-elle.

Pour consulter l’article complet : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1780550/tutelle-dpj-estrie-enfant-sherbrooke-maltraitance.

Laisser un commentaire