MAGDALINE BOUTROS

« C’est tellement ridicule par rapport à ce que ça aurait pris pour parler d’un vrai plan de relance pour les femmes que je ne comprends même pas pourquoi on a jugé bon d’en faire une annonce », a réagi Christine Labrie, porte-parole solidaire en matière de condition féminine.

Un véritable plan de relance féministe aurait dû passer par une amélioration des conditions de travail dans les secteurs à prédominance féminine, comme la santé, la petite enfance et le milieu communautaire, estime-t-elle. « On a besoin d’un investissement majeur pour hausser les salaires. »

Pour consulter l’article complet : https://www.ledevoir.com/politique/quebec/596524/quebec-investira-23-1-millions-pour-contrer-les-effets-de-la-pandemie-sur-les-femmes.

Laisser un commentaire