PAR KATY LAROUCHE

Québec solidaire et le Collectif Action COVID saluent la décision de Québec de bonifier le financement alloué aux soins à domicile.

Dimanche, Québec a annoncé que 100 millions de dollars par année seraient alloués au soutien à domicile. L’annonce répond en bonne partie aux attentes à court terme du Collectif Action COVID.

Le regroupement se réjouit notamment que Québec a annoncé une augmentation de 1,75 $ de l’heure des préposés à domicile, dont le salaire au taux horaire minimum passera de 14,25 $ à 16 $ l’heure.

Selon la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, cette annonce est « un très grand pas dans la bonne direction. » Elle craint toutefois que ce ne soit pas suffisant pour empêcher l’exode de ces travailleurs vers les CHSLD.

« Ça va les sortir de la pauvreté, mais si on compare avec le 26 dollars de l’heure qui va être offert aux préposés aux bénéficiaires en CHSLD, alors c’est sûr qu’on va craindre un exode » Christine Labrie, députée de Sherbrooke

Financer le maintien à domicile, plus que les CHSLD

Selon Christine Labrie, il est essentiel que les soins à domicile reçoivent une plus grande part du financement public, ce qui permettrait entre autres d’offrir de meilleurs salaires aux travailleurs, mais aussi de donner plus de temps aux aînés et une plus grande variété de soins et de services.

« Il faudrait inverser la proportion de ce qui est investi dans les soins de longue durée pour que plus de la moitié soit consacrée aux soins à domicile », affirme Christine Labrie.

Selon le Collectif Action COVID, il est urgent d’investir, parce que les soins à domicile font une réelle différence pour la qualité de vie des aînés.

« Il faudra vraiment un plan à moyen et long terme pour que le soutien à domicile devienne une priorité et que ça devienne une réelle option pour les personnes âgées en perte d’autonomie », plaide Réjean Hébert, le porte-parole du Collectif Action COVID et ancien ministre de la santé du Québec.

Il soutient que le Québec serait aussi gagnant sur le plan financier en adoptant de telles mesures.

« La solution de prioriser l’hébergement est insoutenable sur le plan financier pour l’État. Je pense que la solution d’un soutien à domicile efficace est plus intéressante. » Réjean Hébert, porte-parole du Collectif Action COVID

Pour Québec solidaire, il faudrait aussi mieux soutenir les proches aidants en leur accordant une allocation. « Ils s’endettent énormément pour soutenir leur proche et ils n’ont pas accès à des mesures de soutiens au revenu du fédéral, donc ces personnes-là ont besoin d’aide », précise-t-elle.

Christine Labrie déplore toutefois que Québec n’ait pas donné suite à cette proposition de Québec solidaire.

Pour consulter l’article : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1749797/aide-soutien-domicile-quebec-estrie-rejean-herbert-chrisine-labrie.

Laisser un commentaire