Un regroupement de citoyens de Sherbrooke lance une pétition parrainée par la députée Christine Labrie pour la protection de milieux naturels sur les territoires municipaux.

Ceux-ci se disent déçus par le manque de vision de la Ville de Sherbrooke dans plusieurs dossiers dans les dernières années. Ces citoyens se mobilisent pour l’adoption d’une politique d’aménagement durable du territoire encadrant le développement urbain, la protection des milieux naturels et le processus de consultation des villes.

« Récemment, à Sherbrooke, dans l’arrondissement du Mont-Bellevue [NDLR des Nations], juste aux portes d’un parc municipal naturel et en bordure d’un secteur résidentiel, la Ville a cédé sans restriction un beau terrain boisé à un promoteur pour y construire une station-service, et ce malgré d’importantes oppositions et manifestations de citoyens au conseil municipal. La station-service a d’ailleurs été bâtie depuis, mais aucun exploitant ne s’y est encore installé », dénonce Pierre Des Rochers, porte-parole et membre du regroupement.

« Dans le même secteur, une érablière centenaire très rare a été rasée au complet, en plus du tiers d’une majestueuse prucheraie datant de la même époque. Il y a aussi eu la destruction de milieux humides sur ce site abritant des espèces végétales et animales des plus appréciables, et ce, à l’heure où l’on vient de déclarer la disparition de plus d’un million d’espèces en peu de temps sur notre planète. Tout cela au grand désarroi de nombreux citoyens mobilisés depuis plusieurs années pour préserver ce patrimoine naturel. Et il ne faut pas oublier aussi que sans la mobilisation de nombreux citoyens, la ville aurait vendu le parc Willie-Bourassa-Auger sans y voir de contradiction avec les enjeux environnementaux actuels. »

En gros, la pétition réclame que le pourcentage d’espaces verts protégés dans les développements passe de 10 % à 17 % minimum, que les promoteurs ne puissent plus détruire des milieux naturels de valeur écologique en compensant monétairement, et que tous les milieux naturels à valeur écologique puissent être protégés, pas seulement les milieux humides.

« On souhaite aussi être réellement impliqués en tant que citoyens dans les décisions qui touchent notre qualité de vie et l’avenir de nos enfants », précise-t-il.

Pour la députée de Sherbrooke, cette démarche propose de revoir les lois qui encadrent le travail des élus afin qu’ils se montrent plus « exigeants pour protéger les espaces verts dans nos villes. Si on veut être sérieux dans la lutte aux changements climatiques, il nous faut une politique d’aménagement du territoire qui reconnaît le rôle essentiel des milieux naturels urbains, et qui les protège davantage », dit-elle.

« C’est un enjeu fondamental partout au Québec, alors ça me fait plaisir de parrainer cette pétition, et je suis fière qu’elle soit initiée par des Sherbrookois. »

La pétition se trouve sur le site de l’Assemblée nationale, sous l’onglet « Exprimez votre opinion ».

Lien vers l’article: https://www.latribune.ca/actualites/protection-des-milieux-naturels-labrie-parraine-une-petition-2598cf3d8ead8d9259de18c147592cc5

Laisser un commentaire